dimanche 24 avril 2016

L'écologie, une punition ?

Quand je discute d'écologie, certaines personnes disent que c'est trop compliqué, trop de contraintes. 
Ce n'est pas totalement faux, je ne vais pas vous dire le contraire. Ça suppose de changer un peu ces habitudes de vie. Ça suppose de réfléchir un peu à ce qu'on mange, ce qu'on consomme, à ce qu'on produit. Mais, je vais vous avouer quelque chose, au final ce qui est le plus dur c'est d'initier le changement, de prendre de nouvelles habitudes. Une fois que ces nouvelles habitudes sont là, elles ne sont pas plus contraignantes que les anciennes. Si si je vous jure. 

Je suis une écolo convaincue. Je pense que le changement climatique est LE plus gros problème auquel l'être humain sera confronté dans les années à venir (avant les attaques zombies). Je pense que si on ne change pas très vite nos habitudes de vie, on ira droit dans le mur. Je pense que l'écologie c'est juste du bon sens, c'est revenir à des fondamentaux, des valeurs qu'on a délaissé au profit de la société de consommation et du capitalisme. Je pense que les entreprises doivent prendre conscience du rôle qu'elles ont à jouer. Je pense que l'écologie c'est l'avenir, la réponse au chômage et aux diverses crises qu'on subit de plein fouet depuis quelques années. 



Je suis une écolo convaincue mais je suis aussi une jeune femme de 27 ans (c'est donc parfois compliqué d'être écolo ET féministe) qui vit en 2016 et qui arrive avec son passé de non-écolo. Pendant plus de 20 ans, je n'ai jamais mangé bio, je n'ai jamais consommé écolo. Pendant longtemps je n'y ai jamais réfléchi. Puis la prise de conscience s'est faite petit à petit, en lisant, en discutant, en rencontrant des gens. Puis après la prise de conscience est venu le changement. Le changement dans mes habitudes. Il y a un jour où je me suis dit  :  

"Tu es au courant de tous les problèmes écologiques qui t'entourent, tu as conscience de tout ça et tu te retranches derrière des considérations financières ou ton côté grosse flemmarde pour ne rien faire, il est temps que ça change". 



Alors j'ai peu à peu changé. Depuis environ 3 ans je dirais maintenant.

Mais je ne suis pas parfaite et je ne le serais jamais. Il y a certaines personnes qui, dès que tu oses évoquer un peu tes modes de vie écolo viennent tout de suite te mettre face à tes contradictions : "Ouais mais tu utilises ta voiture / un smartphone..." "Tu manges de la viande." "Tu vas chez Carrefour". "Bouuuuh l'écolo en carton qui fait ci ou ça".

Au-delà du fait que ce soit très agaçant, il parait que les gens réagissent comme ça parce que ça les renvoie à ce que eux ne font pas, et ça les fait culpabiliser, du coup ils attaquent pour ne pas sentir agressés. Bref ils se sentent jugés sur leur façon de vivre. Alors que ce n'est souvent pas le cas. La plupart des personnes écolo que je connais, quand le sujet écolo est abordée, ne jugent pas celles et ceux qui ne "font rien", mais tentent plutôt d'ouvrir des débats pour favoriser la prise de conscience (vous savez celle dont je parle là-haut).
La dessinatrice Cy l'explique bien ici et la blogueuse Coline en parle à sa façon là.

Ferme urbaine à Lille


Me concernant je me suis accommodée de ces remarques négatives. Mon écologie à moi passe par plein de petites choses et je n'ai besoin de personne pour valider ou non mes pratiques écolo et ce que je suis. L'écologie ne doit pas être culpabilisante. L'écologie ce n'est pas une punition qu'on s'inflige. Il est possible de composer. Si un changement d'habitude nous parait trop compliqué et bien ce n'est pas grave, on le fera quand on sera prêt (ou pas).
Rien n'est grave. Chacun compose avec ses habitudes et son mode de vie. L'important c'est la prise de conscience et les petits gestes personnels.
Si toi tu ne manges pas bio ton voisin le fera peut-être. Toi tu privilégieras peut-être plus le zéro déchet et lui continuera à consommer des produits bio suremballés.

J'en viens à ce pourquoi je fais cet article.
Afin de déculpabiliser tout le monde sur le sujet (et pour me permettre de faire un "point") j'ai décidé de faire la liste des choses que je fais "bien" et des choses que je ne fais pas ou "mal". Il ne s'agit pas de m'autoflageller en me disant que ce que je fais c'est horrible, il s'agit de décomplexer un peu tout le monde sur le sujet et voir les points sur lesquels je peux m'améliorer.

Ferme urbaine à Paris


Ce que je ne fais pas / ce que je fais mal :

- parfois je laisse couler un mince filet d'eau du lavabo pendant que je me brosse les dents juste pour que le chat joue avec (parce que c'est RIGOLO);

- je n'achète que très peu d'aliments bio, essentiellement parce que je trouve ça cher et que je trouve que c'est souvent suremballé donc "contre-productif" (à l'inverse mon coloc par exemple achète tout bio) ;

- j'utilise encore la voiture de temps en temps pour des trajets que je pourrais faire en vélo, quand j'ai la flemme, quand je sais que j'aurais de la place pour me garer ;

- je suis écolo à la maison mais au bureau c'est une autre histoire, je me retrouve souvent avec un sandwich en mains (pas du tout bio) mis dans un sachet plastique avec une énième bouteille d'eau en plastique, et je vois ma poubelle de boulot se remplir beaucoup trop vite ;

- j'ai un smartphone, un ordinateur et sans doute d'autres objets technologiques qui viennent du bout du monde, fabriqués par des enfants chinois sous-payés et qui consomment beaucoup d'électricité qui vient essentiellement du nucléaire (coucou Gravelines !) ;

- j'achète encore des fringues chez H&M, Mango, Primark, Promod...surtout pendant les soldes, parce que c'est joli et pas cher ;

- je prends l'avion (pour se rendre à certains endroits du globe rapidement c'est quand même plus pratique) ;

- je n'utilise pas de cup mais des protections hygiéniques classiques et même pas bio ;

- je vais régulièrement au petit Carrefour du coin pour acheter des trucs type gâteaux salés, gâteaux...;

- j'utilise des mouchoirs en tissus ;

- j'ai arrêté l'essuie tout mais à la place j'utilise parfois des mouchoirs en tissus (PAYE TA LOGIQUE) (cf au-dessus) ;

- j'utilise du papier toilettes ;

- je mange de la viande qui n'est pas bio, j'en mange très peu chez moi mais quand je sors ou que je suis au boulot j'en consomme bien plus facilement ;

- je mange des aliments issus de l'exploitation animale : fromage, miel, lait ...;

- je porte du cuir ;

- je n'ai aucun vêtement en coton bio (ou alors je ne m'en souviens pas) ;

- je n'imprime pas toujours en recto / verso ;

- je prends des douches qui durent en moyenne 12h ;

- je n'ai pas (encore) de compost ;

- j'oublie d'éteindre la lumière des toilettes parfois ;

- je ne fais pas partie d'une asso de défense de l'environnement ;



Ce que je fais / ce que je fais bien :

- ne pas laisser les appareils en veille, les débrancher ;

- utiliser un shampoing solide ;

- utiliser des lingettes démaquillantes lavables ;

- j'achète mes légumes dans une ferme locale ;

- j'achète mes féculents chez Day by Day, épicerie en vrac, zéro déchets ;

- je n'ai pas fait mes courses dans une grande surface depuis longtemps ;

- je vais à pieds ou en vélo au boulot ;

- je prends le bus pour aller voir ma famille en métropole lilloise ;

- je fais du covoiturage ou je prends le bus quand je voyage ;

- je mange peu de viande ;

- j'achète mes fringues en vide-dressing ou friperie ;

- je ne jette jamais mes papiers par terre et je commence même à ramasser ceux des autres ;

- je trie mes déchets ;

- j'utilise des produis ménagers bio ;

- je fais pipi sous la douche parfois (vous avez dit dégueu ?) ;

- on allume le chauffage seulement en novembre et on l'éteint fin mars (et on vit dans le Nord, okay ?)

- on a des lampes basse consommation ;

- j'essaie de réutiliser les sachets plastiques que j'ai déjà ;

- j'utilise un moteur de recherches sur Internet qui plante des arbres ;

- je vide ma boite mail régulièrement ;

- je me renseigne sur l'écologie, les nouvelles initiatives, j'essaie de soutenir les projets écolo, développement durable, locaux, j'essaie de progresser, d'avancer... et je trouve que c'est ça le plus important au final ;

Ferme urbaine à Lille

Tout le monde peut agir, tout le monde peut faire quelque chose, arrêtons de nous culpabiliser, de culpabiliser ceux qui tentent de faire quelque chose, même des choses minuscules.
Essayons d'avancer tous ensemble, de prendre plus soin de la planète et de nous ... ! 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire