jeudi 10 avril 2014

Ma vie, mon oeuvre, mes 30 ans.

La dernière fois j'ai vu défiler sur Facebook un article sur les choses qu'il fallait soi-disant avoir absolument fait avant 30 ans. L'article venait du magazine Glamour il était donc très hétéro-centré, très LOLILOlesque et donc ne me correspondait pas vraiment. Ayant eu 25 ans récemment je me suis demandée quelles étaient les choses, non pas que j'aimerais avoir fait avant de passer la trentaine mais bien ce que j'aimerais être devenue dans 5 ans. Ce ne sont pas des objectifs, je trouve ça flippant de se mettre des objectifs, si on les foire, bonjour le sentiment de nullité. Non il s'agit plutôt d'une liste de souhaits (un peu comme ceux qu'on fait le 31 décembre au soir pour le 1er janvier et qu'on oublie le 2 janvier). 

UNIKITTY !
J'ai beau avoir 25 ans, cette photo est bien la preuve que dans ma tête
 je n'ai sans doute pas dépassé les 8 ans.
Et je m'aime bien comme ça figurez-vous.


1. Etre plus écolo dans ma vie de tous les jours. Disons que je suis une écolo de bas étage, une écolo flemmarde. Il n'y a que récemment que j'ai vraiment décidé de faire le tri sélectif bien comme il faut. Parfois il m'arrive encore de faire des petits trajets en voiture. Je ne prends pas de bain mais je prends des douches d'environ 3h, surtout en hiver. Je ne mange pas toujours très sain (le gras c'est la vie) et encore moins bio essentiellement pour des raisons financières. Je ne mange pas non plus local car même si je suis inscrite à La Ruche qui dit Oui et que je m'intéresse fortement aux AMAP, par confort et simplicité je me rends encore dans mon carrefour de banlieue. D'ici 5 ans, j'aimerais donc améliorer tout ça.

2. Continuer le sport. Je me suis mise à courir il y a peu. Environ 2 fois par semaine. Mes performances varient en fonction de ma fatigue, de ma motivation, du temps, de ce que j'ai mangé avant mais je tiens bon et j'espère tenir encore longtemps, car même si parfois j'ai qu'une envie c'est de rester au lit, je me sens généralement bien et fière de moi après avoir couru et j'espère que ses efforts réalisés à 25 ans paieront quand j'en aurai 50 (que je pourrais monter deux étages sans cracher mes poumons quoi).

3. Avoir trouvé un job. Hum. C'est le point un peu bizarre parce qu'à l'heure actuelle je ne suis pas encore tout à fait certaine de mes choix professionnels, même si pour l'instant la voix dans laquelle je me suis engagée me plaît et me motive, on verra bien. En tout cas j'espère avoir trouvé un job sympa qui me donnera envie de me lever le matin (et bien payé) (et avec des congés payés) (et qui me laisse plein de temps dans la semaine pour faire d'autres trucs) (et où je ne serais pas en contact avec beaucoup de gens) (comment ça je demande l'impossible ?)

4. Me marier. Tadam. J'ai l'impression que ce point-ci va faire jaser. Autant avoir des enfants dans les 5 ans à venir ne m'intéresse absolument pas à l'heure actuelle, autant me marier je trouve ça plutôt chouette. On verra bien ce qu'il en sera. Je ne pleurerais pas toutes les larmes de mon corps si ça n'arrive pas non plus hein. Promis.

5. M'engager dans une asso. Une asso d'aide aux SDF sans doute. Moment Bisounours ON. Parce que quand je vois des SDF dans la rue, même si je ne leur donne pas toujours de sous, ça me fend le coeur de voir des gens exclus de la société comme ça, complètement désocialisés et mal en point. EN 2014. Et si j'ai bien compris une chose, c'est que même si je ne leur donne rien, je ne dois pas les ignorer, un sourire, un bonjour, juste pour qu'ils ne se sentent pas invisibles. Puis surtout, avec le monde dans lequel on vit, je me dis toujours que cette femme / cet homme que je vois là dormir dehors, ça pourrait être ma soeur, mon cousin, mes amies, moi. Et je pense que si ça doit arriver je serais bien content qu'un jour quelqu'un prenne soin de moi. Mode Bisounours OFF. Bon après, j'ai bien conscience de la difficulté de s'engager pour une telle cause et je crois que le monde associatif me fait un peu peur. On verra d'ici 5 ans, j'aurais peut-être le déclic qui me poussera à me bouger le cul.

Bon 5 points c'est bien non ? 
J'aurais pu en trouver 10 autres mais j'estime que si j'arrive à m'améliorer / à réaliser quelques un de ces souhaits dans les 5 ans à venir, ça sera plutôt chouette. Sur ce je vais finir sur une chanson de ce grand philosophe qu'est Patrick Bruel (je la connais quasi par coeur cette chanson) (sans blague).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire