mercredi 23 avril 2014

#NoMakeUpChallenge

Je vous l'annonçais ici il y a une semaine (bon okay, un peu plus, je suis légèrement en retard), j'avais décidé de passer une semaine sans fond de teint, sans mascara, sans rouges à lèvres, sans maquillage.

Tout d'abord, je crois que c'est le premier article de ce blog qui a autant fait réagir mes proches, pas mal m'en ont parlé, mes amies proches, mes colocs, des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps. C'était assez rigolo de voir que chacun y allait de son petit commentaire.

Sans surprise, j'ai réussi à rester une semaine sans maquillage (CLAP CLAP CLAP), si ça ne m'a malheureusement pas permis d'être plus à l'heure (le retard c'est chronique chez moi) ou d'avoir une peau formidablement plus belle au bout d'une semaine, j'en retire tout de même du positif et un peu de négatif.

On prend les mêmes et on r'commence.


Commençons par ce qui a été "difficile". Encore une fois, je ne me trouve pas horriblement moche sans maquillage, je ne perds pas toute confiance en moi mais je me suis rendue compte que le maquillage faisait en réalité partie "d'un tout", c'est à dire que cette semaine le matin je savais très bien que je n'avais "pas le droit" de me maquiller, ce qui ne me donnait pas franchement envie de m'habiller spécialement bien non plus, j'ai un peu passé ma semaine en basket / jean / sweat et mine de rien ça a quand même assez influencé mon moral, je me sentais moins énergique, moins motivée, moins réveillée. Sans parler de la frustration inhérente à ce genre de challenge, je me suis réveillée avec une idée de tenue + make-up lundi matin sans pouvoir la réaliser et ça ne m'a pas rendu jouasse. Encore une fois le maquillage fait partie de ma tenue, un beau rouge à lèvres rouge va rehausser une tenue casual / sportswear (le fameux jean / basket / sweat) par exemple et c'est ça qui ma vraiment manqué, le maquillage c'est la touche finale !
Tous les matins, je ne trouvais franchement pas ma tronche terrible et le maquillage permet de me booster, il n'y a que les 2 derniers jours que je me suis autorisée à m'habiller un peu plus funky, à m'habiller "comme d'hab" alors même que je n'étais pas maquillée et en me voyant, personne ne s'est mis à courir dans la rue en criant au sacrilège, c'est que ça passe (NON ?).
Honnêtement je ne m'attendais pas à cet aspect "psychologique" des choses, je ne pensais pas que sans make-up j'aurais plus envie de me laisser aller de façon générale. 

Passons à l'aspect positif et le gros aspect plutôt chouette c'est que j'ai redécouvert des choses cool sur mon visage. Il se trouve que j'ai des tâches de rousseur et que je les ai toujours bien aimé, je trouve ça joli et original (d'autant plus que je suis brune), sauf qu'avec mon fond de teint (bien que celui-ci soit relativement peu couvrant) on les voyait beaucoup moins, voire pas. J'ai eu le déclic quand un ami m'a dit lors de cette semaine "tiens on voit vachement tes tâches de rousseur mamci aujourd'hui", mon copain m'ayant fait remarquer la même chose, je me suis dit que c'était vraiment dommage de ne pas plus les montrer. J'ai donc décidé (roulement de tambour) que je ne mettrais plus que du fond de teint sur la zone T. Ouais je suis trop une guedin. Pour ceux qui n'y connaissent rien, la zone T est la zone qui va du front jusqu'au menton sans compter les joues (oui sinon ça s'appelle le visage tout entier). Je vais surtout en mettre sur mon menton qui en a bien besoin vu que j'ai le menton d'une gamine de 14 ans à peu près (BOUTOOOOONS). Et tant pis si j'ai quelques rougeurs sur les joues, je préfère qu'on voit mes tâches de rousseur.

L'aspect un peu foufou aussi de cette expérience, c'est que le premier matin où j'avais de nouveau le droit de me maquiller, je ne me suis pas jetée sur mes pinceaux comme une vieille droguée en manque, je me suis fait un maquillage super léger et j'avais pas spécialement envie de plus, j'avais envie de maquillage léger et naturel. Après une semaine de naturel, c'est le comble non ?
L'aspect positif des choses c'est aussi le détachement par rapport à tout ça, le matin habillage et hop un peu de crème hydratante et let's go (party), ça fait du bien parfois de ne pas forcément se soucier de son apparence. Ce qui était aussi super chouette c'est que le soir pas besoin de se démaquiller, enfin si, je me nettoie le visage pour enlever les impuretés et traces de pollution (les joies de la vie en ville) mais pas besoin d'utiliser 15 000 cotons, et surtout pas besoin d'insister pour enlever les traces de mascara. JOIE ET BONHEUR.

Bref c'était une expérience relativement intéressante. Rien de foufou, rien d'extraordinaire mais ça m'a quand même permis de changer un peu mon rapport au make-up et ça c'est pas si mal. Qui sait la prochaine fois je tiendrais peut-être 10 jours, voire deux semaines ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire